Logiciels libres et le Gouvernement

Archive for the ‘Économie’ Category

Dimension économique – Migration vers le libre ou pas ?

with 5 comments

Suite aux nombreuses réactions provoquées par notre article intitulé La crise financière et la migration vers le libre, nous nous sommes posé la question différemment: est-ce que la migration entière vers le libre provoquera des pertes d’emploi si un grand pays comme les É-U décidait de se lancer dans un tel projet en pleine crise financière ?

Nous pensons qu’à court terme, ce sera effectivement le cas. En changeant la dynamique du marché, des pertes d’emploi surviendront certainement dans les grandes entreprises de logiciels propriétaires qui approvisionnent le Gouvernement.

Vous argumenterez probablement que ces pertes d’emploi résulteront en la création d’emplois supplémentaires dans les entreprises de logiciels libres ? Oui, il y aura des nouveaux emplois à moyen terme, mais en temps de crise, il faut parfois faire des sacrifices à court terme pour éviter de gêner la relance économique. C’est pourquoi nous pensons que pour certains pays il faut être prudent pour ne pas trop chambarder le marché et instaurer progressivement la politique de migration vers le libre.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, voici un autre exemple qui permet de bien comprendre ce principe : la chute des grands constructeurs automobiles. Il pourrait sembler logique de ne pas s’ingérer dans le marché des constructeurs. En effet, si on ne leur donne pas d’aide financière, les constructeurs couperont dans la production, ce qui aura pour effet d’équilibrer l’offre et la demande. À l’opposé, en finançant l’industrie des constructeurs automobiles, on favorise la saturation du marché (la « sur-offre ») et donc un excès de création de véhicules. Cela aura pour effet d’inonder le marché et les prix chuteront inévitablement suite à l’offre abondante de véhicules sur le marché, ce qui aura des conséquences grave pour l’industrie automobile. Pourtant, le Gouvernement décide de financer ces géants financiers… Pourquoi ? Simplement, car à court terme, on ne peut pas se permettre toutes ses pertes d’emplois, ce qui ralentirait encore plus l’économie. Finalement, les politiciens veulent probablement entretenir leur capital politique…

Qu’en pensez-vous ?

Croyez-vous que les États-Unis devraient opter pour une politique progressive de migration vers le libre ou une politique radicale complète ?
1) Progressive (étape par étape)
2) Radicale (migration en bloc vers le libre)
3) Je ne sais pas

Voir les résultats

Publicités

Written by jpm2009

29 mars 2009 at 07:54

Publié dans Économie

La crise financière et la migration vers le libre

with 12 comments

La crise financière étant omniprésente, nous avons voulu confirmer si le ralentissement économique favorisait ou non la migration vers les logiciels libres dans les différentes instances gouvernementales et surtout s’il était souhaitable que ce changement s’effectue dès maintenant.

Nos recherches nous ont démontré que la question ne fait pas l’unanimité. D’une part, certains auteurs mentionnent que la crise financière mondiale a accéléré et continuera d’accélérer la migration vers les logiciels libres, alors que certains auteurs viennent contredire cette théorie.

Parmi les optimistes, Roger Burkhardt mentionne que la réduction des budgets des TI favorise la migration vers le libre étant donné le coût souvent moins élevé des logiciels libres. 

À l’opposé, Eugene R. Quinn Jr., président-fondateur de IPWatchdog, Inc. et avocat spécialisé dans le domaine de la propriété intellectuelle, croit qu’il n’est pas indiqué pour l’administration Obama de faire le saut au « libre » présentement.

 

IPWatchdog publie des articles au sujet des brevets et de la propriété intellectuelle

IPWatchdog propose une série de publications sur des sujets variés allant des brevets, aux lois concernant la propriété intellectuelle.

 

Dans son dernier article sur le sujet, il mentionne que la migration systématique vers le libre provoqueraient trop de changements d’emplois dans le domaine des technologies de l’information et que ces bouleversements ne sont pas souhaitables alors que l’économie est encore frêle. On comprend donc qu’il favorise une migration tardive lorsque l’économie aura au moins repris un certain rythme…

Nous croyons qu’en cette période de crise financière, il serait approprié d’inclure les logiciels libres dans les processus d’approvisionnements gouvernementaux. D’autre part, nous pensons qu’il peut être un peu risqué d’appliquer une politique complète de migration vers le libre à ce stade-ci. Évidemment, pour les plus petits états ou pays, cela peut s’avérer sans conséquence, mais pour les plus grands pays comme les États-Unis, des difficultés organisationnelles et économiques pourraient survenir si l’on bouleverse le marché de l’emploi. Cela pourrait possiblement nuire à la relance économique. Les grands États doivent donc user de prudence dans leur migration vers le libre…

Written by gouverlibre

21 février 2009 at 00:37

Publié dans Économie