Logiciels libres et le Gouvernement

Dimension économique – Migration vers le libre ou pas ?

with 5 comments

Suite aux nombreuses réactions provoquées par notre article intitulé La crise financière et la migration vers le libre, nous nous sommes posé la question différemment: est-ce que la migration entière vers le libre provoquera des pertes d’emploi si un grand pays comme les É-U décidait de se lancer dans un tel projet en pleine crise financière ?

Nous pensons qu’à court terme, ce sera effectivement le cas. En changeant la dynamique du marché, des pertes d’emploi surviendront certainement dans les grandes entreprises de logiciels propriétaires qui approvisionnent le Gouvernement.

Vous argumenterez probablement que ces pertes d’emploi résulteront en la création d’emplois supplémentaires dans les entreprises de logiciels libres ? Oui, il y aura des nouveaux emplois à moyen terme, mais en temps de crise, il faut parfois faire des sacrifices à court terme pour éviter de gêner la relance économique. C’est pourquoi nous pensons que pour certains pays il faut être prudent pour ne pas trop chambarder le marché et instaurer progressivement la politique de migration vers le libre.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, voici un autre exemple qui permet de bien comprendre ce principe : la chute des grands constructeurs automobiles. Il pourrait sembler logique de ne pas s’ingérer dans le marché des constructeurs. En effet, si on ne leur donne pas d’aide financière, les constructeurs couperont dans la production, ce qui aura pour effet d’équilibrer l’offre et la demande. À l’opposé, en finançant l’industrie des constructeurs automobiles, on favorise la saturation du marché (la « sur-offre ») et donc un excès de création de véhicules. Cela aura pour effet d’inonder le marché et les prix chuteront inévitablement suite à l’offre abondante de véhicules sur le marché, ce qui aura des conséquences grave pour l’industrie automobile. Pourtant, le Gouvernement décide de financer ces géants financiers… Pourquoi ? Simplement, car à court terme, on ne peut pas se permettre toutes ses pertes d’emplois, ce qui ralentirait encore plus l’économie. Finalement, les politiciens veulent probablement entretenir leur capital politique…

Qu’en pensez-vous ?

Croyez-vous que les États-Unis devraient opter pour une politique progressive de migration vers le libre ou une politique radicale complète ?
1) Progressive (étape par étape)
2) Radicale (migration en bloc vers le libre)
3) Je ne sais pas

Voir les résultats

Publicités

Written by jpm2009

29 mars 2009 à 07:54

Publié dans Économie

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Pour ma part, je ne vois pas d’inconvénient majeur à la migration des logiciels propriétaires vers les logiciels libres. Cette migration étant un processus à long terme de toute façon, elle n’a pas d’incidence majeur à court terme. D’autre part, la capacité des logiciels libres a mobilisé toute une communauté autour du projet ne peut que dynamiser l’économie. Ce dynamisme aura certainement une forme différente car les modèles d’affaires ne sont pas les mêmes, mais au final on obtiendra un impact positif sur le marché économique.

    bagayoko omar

    1 avril 2009 at 11:42

  2. Je suis d’accord avec une migration lente du logiciel propriétaire vers le logiciel libre au gouvernement, surtout en temps de crise économique comme celle-ci. Je crois qu’une transformation radicale des processus amènerait un ralentissement économique encore plus prononcé à court terme sans avoir de certitudes sur les résultats à long terme. En plus d’accentuer ce ralentissement dans tous types d’organisations, ce qui est loin d’être nécessaire, ce changement amènerait les entreprises de logiciels propriétaires à voir diminuer largement leur revenu et seront donc obliger de faire des mises à pied. Je crois que pour cette accumulation de raisons face à un changement trop radical, le gouvernement devrait adopter une stratégie beaucoup plus participative et progressive au sein de la population.

    Jean-François Kirouac

    jfkir234

    2 avril 2009 at 11:45

  3. Pour ma part, mon opinion va dans le sens de votre article…

    Je crois qu’en temps de récession comme celle qu’on vit présentement (surtout aux États-Unis) il n’est pas le temps de migrer vers le libre. Je crois plutôt qu’il faut attendre que l’économie se replace, car les gens ont déjà la confiance très basse envers un peu tout ce qui les touche. Ils ont tous peur de perdre leur emploi et une migration viendrait probablement leur faire peur au point de ne pas vouloir migrer vers le libre.

    Maxime Laroche

    9 avril 2009 at 12:54

  4. Même si on ne se trouvait pas en pleine crise financière, une migration violente, aussi légitimée puisse t-elle être, sera à coup sûr un échec: les utilisateurs se sentiront perdus, seuls, laissés pour compte dans un environnement qui leur est étranger, et avec des éléments qu’ils ne maîtrisent pas. En effet, le gouvernement Américain a tout intérêt d’utiliser l’approche partielle (progressive) de la migration surtout qu’en période de récession économique comme celle que l’on vit actuellement les gens sont plus prudents et ont plus besoin de stabilité. Aussi, comme le mentionnait votre article, une migration brutale risque de créer des pertes considérables d’emploi au niveau des grandes entreprises de logiciels propriétaires.

    Moise Sandwidi

    16 avril 2009 at 11:21

  5. Et que penser des administrations qui migrent de XP à Vista et à la nouvelle version de MSoffice ? En quoi cette dépense qui impose de changer des ordinateurs encore fonctionnels est-elle bonne pour l’économie québécoise ? Pourquoi pas ne rien faire puisque ces logiciels seront encore supportés pendant 5 ans.

    Daniel Pascot

    18 mai 2009 at 00:22


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :